Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

Filtres actifs

De la classe ouvrière aux classes populaires

De la classe ouvrière aux classes populaires

 

Il fut un temps qui n’est pas si lointain où « la classe ouvrière » était créditée d’un rôle messianique par les uns, d’épouvantail par les autres. Son éclipse consécutive à celle, intellectuelle et politique, du marxisme, à l’effondrement du socialisme « réellement existant », à la désindustrialisation massive, etc., a pu sembler emporter avec elle les rapports de domination et les inégalités sous toutes leurs formes dans une société désormais « moyennisée » et/ou « individualisée ». La montée du chômage et de la précarité, le retour de « l’insécurité sociale », le creusement des inégalités, etc., ont fait que, depuis la fin des années 1990, on s’est avisé chez les sociologues, les journalistes et les politiques que « les classes populaires » n’ont pas pour autant disparu avec « la classe ouvrière ». Certes, les classes populaires ne sont pas ce que la classe ouvrière n’a jamais été ailleurs que dans l’imagination des intellectuels. En mobilisant les très nombreuses enquêtes désormais disponibles, il s’agira dans ce dossier de cerner « ce que populaire veut dire », de s’interroger sur le rassemblement des ouvriers et des employés sous le même label, d’étudier les multiples clivages qui traversent les classes populaires, de se demander comment elles se reproduisent et comment on s’en échappe, de reposer la question de « la culture populaire ».

6,64 €
6,64 €

Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie.

Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie. Dans un quartier pauvre de Roubaix, l’Alma-Gare, la mobilisation des habitants contre la destruction de leurs logements est un succès : ils redessinent les plans et donnent forme à un quartier conforme à leurs aspirations. Des expérimentations d’autogestion sont alors lancées pour organiser la vie sociale différemment. Cette histoire illustre dès lors un réel pouvoir d’agir des classes populaires. Mais à mesure que la dynamique s’étiole, le quartier devient peu à peu une zone de relégation sociale. Cet ouvrage montre comment les quartiers populaires peuvent se mobiliser, mais aussi pourquoi ils sont souvent devenus des espaces ségrégés. En analysant les réussites comme les difficultés de l’Alma-Gare, les auteurs donnent des clefs pour l’avènement d’une démocratie participative exigeante qui ne soit pas un nouvel outil de domination des plus faibles. Ce livre s’adresse à tous les citoyens soucieux d’un approfondissement de la démocratie et qui cherchent des alternatives face à la marginalisation des classes populaires.

Paula Cossart est maître de conférences en sociologie au Centre de recherche « Individus, Épreuves, Sociétés » (CeRIES), université Lille III, et membre de l’Institut universitaire de France.

Julien Talpin est chargé de recherches en science politique au CNRS (CERAPS/UMR 8026 - université de Lille).

18,96 €
18,96 €

Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie.

Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie. Dans un quartier pauvre de Roubaix, l’Alma-Gare, la mobilisation des habitants contre la destruction de leurs logements est un succès : ils redessinent les plans et donnent forme à un quartier conforme à leurs aspirations. Des expérimentations d’autogestion sont alors lancées pour organiser la vie sociale différemment. Cette histoire illustre dès lors un réel pouvoir d’agir des classes populaires. Mais à mesure que la dynamique s’étiole, le quartier devient peu à peu une zone de relégation sociale. Cet ouvrage montre comment les quartiers populaires peuvent se mobiliser, mais aussi pourquoi ils sont souvent devenus des espaces ségrégés. En analysant les réussites comme les difficultés de l’Alma-Gare, les auteurs donnent des clefs pour l’avènement d’une démocratie participative exigeante qui ne soit pas un nouvel outil de domination des plus faibles. Ce livre s’adresse à tous les citoyens soucieux d’un approfondissement de la démocratie et qui cherchent des alternatives face à la marginalisation des classes populaires.

 

Paula Cossart est maître de conférences en sociologie au Centre de recherche « Individus, Épreuves, Sociétés » (CeRIES), université Lille III, et membre de l’Institut universitaire de France.

 

Julien Talpin est chargé de recherches en science politique au CNRS (CERAPS/UMR 8026 - université de Lille).  

14,22 €
14,22 €

En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour l'avenir de l'Europe. Depuis la victoire électorale de Syriza le 25 janvier 2015 a lieu une tentative inédite pour rompre avec la politique économique néolibérale de l'Union européenne et sortir du carcan mortifère de l'austérité. 

En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour l'avenir de l'Europe. Depuis la victoire électorale de Syriza le 25 janvier 2015 a lieu une tentative inédite pour rompre avec la politique économique néolibérale de l'Union européenne et sortir du carcan mortifère de l'austérité. Les négociations avec l'Eurogroupe et le bras de fer avec la Troïka ont conduit cet été à deux événements politique majeurs : la victoire du non au référendum en Grèce, puis la signature par le gouvernement grec, sous la pression économique et politique des institutions européennes, d'un troisième Mémorandum. Les réussites et les échecs de cette expérience grecque, ses enseignements pour la gauche de transformation sociale, les nouvelles perspectives internationalistes qu'elles rendent possibles, sont désormais en discussion dans tous les pays européens et particulièrement en France.

Les auteurs, Étienne Balibar, Frédéric Boccara, Thomas Coutrot, Alexis Cukier, Cedric Durand, Michel Husson, Pierre Khalfa, Sandro Mezzadra, Catherine Samary et Frieder Otto agissent à des titres et en des lieux divers pour soutenir le peuple grec

7,58 €
7,58 €

En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour l'avenir de l'Europe. Depuis la victoire électorale de Syriza le 25 janvier 2015 a lieu une tentative inédite pour rompre avec la politique économique néolibérale de l'Union européenne et sortir du carcan mortifère de l'austérité. 

En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour l'avenir de l'Europe. Depuis la victoire électorale de Syriza le 25 janvier 2015 a lieu une tentative inédite pour rompre avec la politique économique néolibérale de l'Union européenne et sortir du carcan mortifère de l'austérité. Les négociations avec l'Eurogroupe et le bras de fer avec la Troïka ont conduit cet été à deux événements politique majeurs : la victoire du non au référendum en Grèce, puis la signature par le gouvernement grec, sous la pression économique et politique des institutions européennes, d'un troisième Mémorandum. Les réussites et les échecs de cette expérience grecque, ses enseignements pour la gauche de transformation sociale, les nouvelles perspectives internationalistes qu'elles rendent possibles, sont désormais en discussion dans tous les pays européens et particulièrement en France.

Les auteurs, Étienne Balibar, Frédéric Boccara, Thomas Coutrot, Alexis Cukier, Cedric Durand, Michel Husson, Pierre Khalfa, Sandro Mezzadra, Catherine Samary et Frieder Otto agissent à des titres et en des lieux divers pour soutenir le peuple grec

5,69 €
5,69 €

L'écologie d'aujourd'hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ?

L'écologie, combien de divisions ?

L'écologie d'aujourd'hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ?

Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l'urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités.

Les divergences d'analyse entre les grands acteurs de l'écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ?

Les auteurs de cet ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l'écologie politique aujourd'hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d'emploi et d'activité, l'approche par la consommation ou la production, la place de la science, et enfin l'articulation entre Europe, État et décentralisation.

7,58 €
7,58 €

L'écologie d'aujourd'hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ?

L'écologie, combien de divisions ?

L'écologie d'aujourd'hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ?

Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l'urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités.

Les divergences d'analyse entre les grands acteurs de l'écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ?

Les auteurs de cet ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l'écologie politique aujourd'hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d'emploi et d'activité, l'approche par la consommation ou la production, la place de la science, et enfin l'articulation entre Europe, État et décentralisation.

5,69 €

L'héritage a toujours constitué un moyen au service de la reproduction des élites.

L'héritage a toujours constitué un moyen au service de la reproduction des élites.

Dès le dix-neuvième siècle, les divers courants socialistes ont contesté l'héritage de manière plus ou moins radicale, alors que les milieux conservateurs refusaient d'y toucher, refusant toute atteinte au patrimoine et le risque selon eux d'une fragmentation du capital.

Aux États-Unis, au contraire, ce qui subsiste de l'esprit égalitaire des pionniers a conduit, notamment au cours des crises économiques, à taxer lourdement les successions.

Qu'en est-il aujourd'hui ? En France, la question semble avoir disparu de l'agenda des partis politiques. Pourtant, les critiques demeurent. L'auteur de ce livre plaide pour la suppression de l'héritage dans un dialogue avec deux amis francs-maçons. Ce qui lui permet aussi, avec humour, de lever le voile sur quelques solides traditions de ce mouvement.

Arno Lafaye-Moses est le pseudonyme d'un haut fonctionnaire

5,69 €
5,69 €

Avec la dérèglementation du capitalisme, l’économie, le social et l’environnement ont été progressivement relégués au rang d’auxiliaires du système financier. La cupidité et la recherche du profit ont pris le pas sur le désir de satisfaire les besoins humains, pourtant toujours aussi nombreux à l’échelle de la planète.

Avec la dérèglementation du capitalisme, l’économie, le social et l’environnement ont été progressivement relégués au rang d’auxiliaires du système financier. La cupidité et la recherche du profit ont pris le pas sur le désir de satisfaire les besoins humains, pourtant toujours aussi nombreux à l’échelle de la planète.

L’objet de la finance solidaire est de prévenir les dégâts ainsi générés à travers de nouvelles relations non lucratives entre les personnes, les banques, les entreprises, les associations et l’administration.

L’auteur montre que la généralisation d’une autre finance ne pourra cependant pas se réaliser pleinement au sein du capitalisme actuel. Elle suppose en effet la refondation complète de ses principales institutions : banques, entreprises, marchés et droits issus de la propriété. À défaut de cette refondation, les rapports sociaux propres à la domination de la finance se reconstitueront en permanence dans la vie économique et sociale, et parasiteront toute tentative de « financer, produire et consommer autrement ».

 

Daniel Bachet a été directeur du département « Entre­prise » au Centre d’études des systèmes et des techno­logies avancées (CESTA), puis chargé de mission au Commissariat général du plan. Il est aujourd’hui professeur de sociologie à l’université d’Évry et chercheur au Centre Pierre Naville. Il est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs ouvrages sur l’entre­prise et le travail.  

 

14,22 €
14,22 €

Après le coup de force orchestré en 2015 par les institutions et les dirigeants européens contre le choix démocratique exprimé du peuple grec, l’Europe nous apparaît de plus en plus comme un véritable casse-tête. Que peut-on apprendre des événements qui ont secoué l’Europe dans la dernière période ? Quelles stratégies adopter ? Quels types de programmes, quelles propositions concrètes la gauche radicale d’Europe peut-elle avancer ?

Le casse-tête européen

Après le coup de force orchestré en 2015 par les institutions et les dirigeants européens contre le choix démocratique exprimé du peuple grec, l’Europe nous apparaît de plus en plus comme un véritable casse-tête. Que peut-on apprendre des événements qui ont secoué l’Europe dans la dernière période ? Quelles stratégies adopter ? Quels types de programmes, quelles propositions concrètes la gauche radicale d’Europe peut-elle avancer ?

La crise économique et financière a mis l’importance de l’industrie et de l’emploi au cœur des débats politiques. Comment penser la renaissance d’une politique industrielle à l’échelle européenne avec une reconstruction « productive » soutenable, respectueuse des êtres humains, de l’environnement et de l’avenir de la planète ? Comment modifier les rapports de force à l’échelle européenne, construire à travers la diversité des pays, un mouvement porteur d’une autre Europe ? Le casse-tête européen est la version française d’un ouvrage édité en plusieurs langues par le réseau européen de fondations et d’instituts de recherche politique transform! Europe.

 

Transform! Europe est un réseau de 28 organisations de 19 pays européens qui joue le rôle de fondation au Parti de la Gauche Européenne.

www.transform-network.net

18,96 €
18,96 €

Après le coup de force orchestré en 2015 par les institutions et les dirigeants européens contre le choix démocratique exprimé du peuple grec, l’Europe nous apparaît de plus en plus comme un véritable casse-tête. Que peut-on apprendre des événements qui ont secoué l’Europe dans la dernière période ? Quelles stratégies adopter ? Quels types de programmes, quelles propositions concrètes la gauche radicale d’Europe peut-elle avancer ?

 

Le casse-tête européen

 

Après le coup de force orchestré en 2015 par les institutions et les dirigeants européens contre le choix démocratique exprimé du peuple grec, l’Europe nous apparaît de plus en plus comme un véritable casse-tête. Que peut-on apprendre des événements qui ont secoué l’Europe dans la dernière période ? Quelles stratégies adopter ? Quels types de programmes, quelles propositions concrètes la gauche radicale d’Europe peut-elle avancer ?

La crise économique et financière a mis l’importance de l’industrie et de l’emploi au cœur des débats politiques. Comment penser la renaissance d’une politique industrielle à l’échelle européenne avec une reconstruction « productive » soutenable, respectueuse des êtres humains, de l’environnement et de l’avenir de la planète ? Comment modifier les rapports de force à l’échelle européenne, construire à travers la diversité des pays, un mouvement porteur d’une autre Europe ? Le casse-tête européen est la version française d’un ouvrage édité en plusieurs langues par le réseau européen de fondations et d’instituts de recherche politique transform! Europe.

 

Transform! Europe est un réseau de 28 organisations de 19 pays européens qui joue le rôle de fondation au Parti de la Gauche Européenne.

www.transform-network.net

14,22 €
14,22 €

Paris, juin 1848. La révolution gronde dans les rues de la capitale. Partout, des barricades sont dressées. L’une d’elle, rue du Faubourg-du-Temple, va accompagner l’avènement du photo-journalisme. Dans l’éveil d’un petit matin parisien, trois forteresses obstruent une rue presque déserte. Une image aussi célèbre que méconnue. Due à un certain Thibault, elle montre une insurrection en acte. Qui en est l’auteur ? Et d’où vient ce mystérieux daguerréotype ?

Paris, juin 1848. La révolution gronde dans les rues de la capitale. Partout, des barricades sont dressées. L’une d’elle, rue du Faubourg-du-Temple, va accompagner l’avènement du photo-journalisme. Dans l’éveil d’un petit matin parisien, trois forteresses obstruent une rue presque déserte. Une image aussi célèbre que méconnue. Due à un certain Thibault, elle montre une insurrection en acte. Qui en est l’auteur ? Et d’où vient ce mystérieux daguerréotype ?

Cette enquête inédite nous plonge en fait dans la petite histoire d’un homme, là, dans la grande histoire de la République. Suffrage universel, soulèvements populaires, industrialisation de la presse et de l’art : en revenant sur les pas de cet étrange reportage, ce livre nous fait découvrir la naissance d’une culture visuelle. Celle dont dépend notre conception même de la représentation politique.

14,22 €
14,22 €
<p></p> <p style="margin-bottom:0cm;">De la classe ouvrière aux classes...
Derniers articles en stock
18,96 €
<p>Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980...
En cours de réimpression. Il devrait être à nouveau disponible et vous sera envoyé sous une quinzaine de jours.
<p>Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980...
Derniers articles en stock
<p>En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour...
En cours de réimpression. Il devrait être à nouveau disponible et vous sera envoyé sous une quinzaine de jours.
<p>En Grèce se joue aujourd'hui une bataille politique cruciale pour...
Derniers articles en stock
<p style="margin-bottom:0cm;"><span lang="fr-fr"...
En cours de réimpression. Il devrait être à nouveau disponible et vous sera envoyé sous une quinzaine de jours.
<p style="margin-bottom:0cm;"><span lang="fr-fr"...
Rupture de stock
<p style="margin-bottom:0cm;">L'héritage a toujours constitué un moyen...
<p style="margin-bottom:0cm;">Avec la dérèglementation du capitalisme,...
Derniers articles en stock
<p style="margin-bottom:0cm;">Après le coup de force orchestré en 2015...
Derniers articles en stock
<p style="margin-bottom:0cm;">Après le coup de force orchestré en 2015...
Derniers articles en stock
<p>Paris, juin 1848. La révolution gronde dans les rues de la capitale....
En cours de réimpression. Il devrait être à nouveau disponible et vous sera envoyé sous une quinzaine de jours.