Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

L’Ouest étasunien vit une sécheresse sans précédent. Si la pénurie d’eau ne deviendra irrémédiable, selon les hydrologues, que vers 2050, il n’en reste pas moins que les principaux facteurs de vulnérabilité sont déjà présents : une croissance économique basée sur un secteur agro-industriel qui consomme de grandes quantités d’eau, un développement urbain avec des besoins énergétiques croissants et des effets déjà perceptibles du changement climatique. Face à cette situation, les autorités compétentes tâchent de promouvoir la mise en place d’une gestion plus « durable » de la ressource hydrique. Il n’est pas tant question de revoir le modèle économique et urbain à la source d’une consommation excédant les ressources que de trouver des arrangements permettant de poursuivre l’expansion économique et urbaine. L’enquête présentée dans ce livre décrypte, en s’appuyant sur la théorie des champs de Pierre Bourdieu, les ressorts sociologiques de la mise en œuvre de cette non-solution à la crise hydrique associant autorités publiques, opérateurs d’eau et ONG.

Cet ouvrage sera disponible à la mi-février 2023. Il peut être commandé dès maintenant. Le PDF est disponible dès maintenant

remerciements

préface : Les ruses de la raison écologique

introduction : une sociologie des politiques hydriques 

Le modèle exploratoire du champ

Les protagonistes de l’eau du bassin du Colorado : une perspective relationnelle

L’intégration des enquêtes dans l’analyse du champ

chapitre 1 : de l’eau pour une nouvelle Amérique : splendeur et déclin des ingénieurs (1870-1960)

Ingénieurs fédéraux et réformateurs locaux

L’échec de l’Amérique des petits propriétaires

Face à la Grande Dépression, les mégaprojets hydriques de l’État fédéral

Le partage du Colorado : luttes et compromis entre États

Environnementalistes et fonctionnaires du budget face aux mégaprojets hydriques 

chapitre 2 : une impossible gestion de l’environnement : l’emprise des promoteurs immobiliers (1960-2010) 

L’enjeu de l’eau à Tucson, Arizona

L’eau et le business des terres agricoles : l’essor des petites municipalités périphériques

Promoteurs immobiliers, consultants et lobbyistes en faveur du périurbain

Attractivité urbaine et politiques de conservation

chapitre 3 : un consensus paradoxal en Arizona 

La spécificité du Pima County et la diffusion des politiques de water conservation en Arizona

Architecture institutionnelle et production du consensus

Un réseau polycentré en contact permanent 

Des orientations différentes

Un conservationnisme local, participatif et compatible avec la croissance économique

Savoirs et trajectoires professionnelles dans la coalition
programmatique instrumentale

chapitre 4 : un conservationnisme sous contraintes en Californie

Les protagonistes de l’eau en Californie 

Une architecture institutionnelle freinant la régulation

Nouvelles et vieilles méthodes au service des opérateurs

Une mobilisation des savoirs et des populations  

chapitre 5 : les instruments d’action publique comme effets de champ

Les limites du champ : des institutions aux instruments
d’action

Les prises de position sur la gestion de la sécheresse 

La polarisation du champ des politiques hydriques

Des positions aux prises de position : le choix des instruments comme effet de champ

conclusion : l’écologisation paradoxale des politiques de l’eau

annexes

Liste des documents et illustrations

Liste des sigles

Index des noms

Index des notions 

Présentation des auteurs 

L’Ouest étasunien vit une sécheresse sans précédent. Si la pénurie d’eau ne deviendra peut-être irrémédiable, selon les prévisions des hydrologues, que vers 2050, il n’en reste pas moins que les principaux facteurs de vulnérabilité sont déjà présents : une croissance économique basée sur un secteur agro-industriel qui consomme de grandes quantités d’eau, un développement urbain avec des besoins énergétiques croissants et des effets déjà perceptibles du changement climatique. Face à cette situation, les autorités compétentes tâchent de promouvoir la mise en place d’une gestion plus « durable » de la ressource hydrique. Il n’est pas tant question de revoir le modèle économique et urbain à la source d’une consommation excédant les ressources disponibles que de trouver des arrangements contractuels et techniques permettant de poursuivre l’expansion économique et urbaine. L’enquête présentée dans ce livre décrypte, en s’appuyant sur la théorie des champs de Pierre Bourdieu, les ressorts sociologiques de la mise en œuvre de cette non-solution à la crise hydrique associant autorités publiques, opérateurs d’eau et ONG.

18,96 €
18,96 €

L’Ouest étasunien vit une sécheresse sans précédent. Si la pénurie d’eau ne deviendra irrémédiable, selon les hydrologues, que vers 2050, il n’en reste pas moins que les principaux facteurs de vulnérabilité sont déjà présents : une croissance économique basée sur un secteur agro-industriel qui consomme de grandes quantités d’eau, un développement urbain avec des besoins énergétiques croissants et des effets déjà perceptibles du changement climatique. Face à cette situation, les autorités compétentes tâchent de promouvoir la mise en place d’une gestion plus « durable » de la ressource hydrique. Il n’est pas tant question de revoir le modèle économique et urbain à la source d’une consommation excédant les ressources que de trouver des arrangements permettant de poursuivre l’expansion économique et urbaine. L’enquête présentée dans ce livre décrypte, en s’appuyant sur la théorie des champs de Pierre Bourdieu, les ressorts sociologiques de la mise en œuvre de cette non-solution à la crise hydrique associant autorités publiques, opérateurs d’eau et ONG.

Cet ouvrage sera disponible à la mi-février 2023. Il peut être commandé dès maintenant. Le PDF est disponible dès maintenant

remerciements

préface : Les ruses de la raison écologique

introduction : une sociologie des politiques hydriques 

Le modèle exploratoire du champ

Les protagonistes de l’eau du bassin du Colorado : une perspective relationnelle

L’intégration des enquêtes dans l’analyse du champ

chapitre 1 : de l’eau pour une nouvelle Amérique : splendeur et déclin des ingénieurs (1870-1960)

Ingénieurs fédéraux et réformateurs locaux

L’échec de l’Amérique des petits propriétaires

Face à la Grande Dépression, les mégaprojets hydriques de l’État fédéral

Le partage du Colorado : luttes et compromis entre États

Environnementalistes et fonctionnaires du budget face aux mégaprojets hydriques 

chapitre 2 : une impossible gestion de l’environnement : l’emprise des promoteurs immobiliers (1960-2010) 

L’enjeu de l’eau à Tucson, Arizona

L’eau et le business des terres agricoles : l’essor des petites municipalités périphériques

Promoteurs immobiliers, consultants et lobbyistes en faveur du périurbain

Attractivité urbaine et politiques de conservation

chapitre 3 : un consensus paradoxal en Arizona 

La spécificité du Pima County et la diffusion des politiques de water conservation en Arizona

Architecture institutionnelle et production du consensus

Un réseau polycentré en contact permanent 

Des orientations différentes

Un conservationnisme local, participatif et compatible avec la croissance économique

Savoirs et trajectoires professionnelles dans la coalition
programmatique instrumentale

chapitre 4 : un conservationnisme sous contraintes en Californie

Les protagonistes de l’eau en Californie 

Une architecture institutionnelle freinant la régulation

Nouvelles et vieilles méthodes au service des opérateurs

Une mobilisation des savoirs et des populations  

chapitre 5 : les instruments d’action publique comme effets de champ

Les limites du champ : des institutions aux instruments
d’action

Les prises de position sur la gestion de la sécheresse 

La polarisation du champ des politiques hydriques

Des positions aux prises de position : le choix des instruments comme effet de champ

conclusion : l’écologisation paradoxale des politiques de l’eau

annexes

Liste des documents et illustrations

Liste des sigles

Index des noms

Index des notions 

Présentation des auteurs 

L’Ouest étasunien vit une sécheresse sans précédent. Si la pénurie d’eau ne deviendra peut-être irrémédiable, selon les prévisions des hydrologues, que vers 2050, il n’en reste pas moins que les principaux facteurs de vulnérabilité sont déjà présents : une croissance économique basée sur un secteur agro-industriel qui consomme de grandes quantités d’eau, un développement urbain avec des besoins énergétiques croissants et des effets déjà perceptibles du changement climatique. Face à cette situation, les autorités compétentes tâchent de promouvoir la mise en place d’une gestion plus « durable » de la ressource hydrique. Il n’est pas tant question de revoir le modèle économique et urbain à la source d’une consommation excédant les ressources disponibles que de trouver des arrangements contractuels et techniques permettant de poursuivre l’expansion économique et urbaine. L’enquête présentée dans ce livre décrypte, en s’appuyant sur la théorie des champs de Pierre Bourdieu, les ressorts sociologiques de la mise en œuvre de cette non-solution à la crise hydrique associant autorités publiques, opérateurs d’eau et ONG.

15,17 €
15,17 €
<p><span class="s1" style="letter-spacing:-.2px;"><b>L</b></span>’Ouest...
<p><span class="s1" style="letter-spacing:-.2px;"><b>L</b></span>’Ouest...