Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

.

Le sport au secours de la santé

18,96 €

L’actuelle politique du Sport-Santé réalise une fusion inattendue entre le sport et la santé du citoyen ordinaire. Un sport longtemps associé au dopage et au surentraînement peu favorable à la santé, et un secteur de la santé publique qui n’accordait guère d’attention à l’exercice physique depuis les années 1960. Toutefois, dans le passé, la santé publique a déjà fait appel à une forme d’activité physique, médicalement définie et contrôlée.

Avant d’analyser les conditions de possibilité de la campagne du Sport-Santé, nous étudions trois épisodes plus anciens de mobilisation en faveur d’exercices physiques. Comment les discours critiques de la vie quotidienne se médicalisent, comment la santé publique se saisit de l’argument, comment sont désignés les intervenants légitimes pour faire bouger une population, enfin que fait et que pense la population qui est incitée à s’exercer (faire du sport).

Coordonné par Jacques Defrance, El Boujjoufi Taieb et Hoibian Olivier

Quantité

Table des matières

Introduction. Activité physique et santé

Partie I. Critiques des modes de vie et politiques de re-dynamisation de la vie quotidienne,
1885-fin des années 1920

Chapitre 1. Une campagne sanitaire appelant à l’activité physique : de la fatigue et du « surmenage » des écoliers, 1885-1890

Étude de cas n° 1. Les « caravanes scolaires » du Club alpin français (1874–1902)

Chapitre 2. Biologisation des questions de santé publique par l’eugénisme et appel à une éducation corporelle vigoureuse

Étude de cas n° 2. Un Comité de propagande et d’organisation sanitaire et sportive, 1918-1920

Conclusion de la première partie : des mobilisations sanitaires au sein des élites, débouchant sur des réformes politiques

Partie II. L’Hygiène sociale et l’exercice en plein-air, 1900-1960 : un pôle de santé publique face à la médecine clinique encore impuissante

Chapitre 3. L’activité physique prophylactique et l’institutionnalisation de l’hygiène sociale, années 1910 – années 1950

Étude de cas n° 3. Une Ligue de promotion de l’activité physique pour la santé : la Ligue girondine d’éducation physique du Dr Tissié, 1888-1935

Étude de cas n° 4. Une offre privée de santé-bien-être par l’exercice : le marché de la culture physique, 1900-1939

Conclusions des parties I et II. Les dynamiques sanitaires de la IIIe à la IVe République et la question des usages de l’activité physique 291

Partie III. Critiques de la sédentarité des modes de vie et prise en charge individuelle de la santé, 1970-2020

Introduction 

Chapitre 4. Éclipse et renaissance d’un idéal de mode de vie « sain ». Épidémiologie et santé publique.

Chapitre 5. Le problème de la sédentarité et la promotion des pratiques corporelles dans deux campagnes d’éducation pour la santé (1980 et 2001)

Étude de cas n° 5. Cardiologie et promotion de la santé par l’activité physique : approche sociologique d’une contribution fondatrice (1973-1986)

Chapitre 6. Éducation physique scolaire et relance de l’éducation à la santé à l’école (1980-2010). De l’effet dispersant d’une campagne unitaire 

Chapitre  7. Le « sport santé », ou la transfiguration du sport en bien de salut... La santé au secours du sport

Étude de cas n° 6. Le dispositif « sport sur ordonnance » de la Ville de Strasbourg : un outil de lutte contre les inégalités sociales de santé par le sport.

Conclusion de la troisième partie. Le développement d’une politique reposant sur l’institutionnalisation progressive de la santé publique

Pour conclure l’ensemble... Le sport au secours de la santé

L’actuelle politique du Sport-Santé réalise une fusion inattendue entre le sport, jusque-là tourné vers les performances de jeunes talents, et la santé du citoyen ordinaire. Un sport longtemps associé au dopage et au surentraînement peu favorable à la santé, et un secteur de la santé publique qui n’accordait plus guère d’attention à l’exercice physique depuis les années 1960 et les succès de la thérapeutique. Toutefois, dans le passé, la santé publique a déjà fait appel à une forme d’activité physique, médicalement définie et contrôlée.

Avant d’analyser les conditions de possibilité de la campagne du Sport-Santé – compréhension des effets de l’activité physique sur la santé, organisation de la campagne d’information sur les dangers de la sédentarité, mobilisation d’agents compétents pour faire faire de l’activité physique, montage de la politique publique – nous étudions trois épisodes plus anciens de mobilisation en faveur d’exercices physiques visant à contrer les effets délétères de l’inactivité. Comment les discours critiques de la vie quotidienne se médicalisent, comment la santé publique se saisit de l’argument, monte une campagne d’information, puis des interventions, comment sont désignés les intervenants légitimes pour faire bouger une population, enfin que fait et que pense la population qui est incitée à s’exercer (faire du sport).

Jacques Defrance est professeur émérite de l'Université de Paris-Nanterre, chercheur membre de l’Institut des Sciences sociales du Politique Paris Nanterre (UMR 7220), et du CESSP Paris Panthéon Sorbonne (UMR 8209). Chercheur vacataire à l'INSERM et à l’Institut National de la Recherche Pédagogique, sa carrière universitaire s'est spécialisée dans les sciences sociales et le sport. Il est l'auteur de L’Excellence corporelle, PUR, 1987 et Sociologie du Sport (6e éd.), La Découverte, 2011.

El Boujjoufi Taieb est maître de conférences à l'Université de Paris-Est Créteil, rattaché au Centre Lillois d’Études et de Recherches Sociologiques et Economiques (CLERSE, UMR CNRS 8019). Il est l'auteur d'une thèse sur l’investissement médical en éducation physique entre 1880 et 1950 soutenue à Paris X Nanterre en 2005 et de l'article « Le pouvoir d’interdire. L’invention du certificat médical d’aptitude aux sports », Actes de la recherche en Sciences Sociales, n° 209, 2015.

Hoibian Olivier est maître de conférences HDR à l'Université de Toulouse III, rattaché au laboratoire FRAMESPA (UMR 5136 CNRS) Toulouse II Le Mirail. Il est l'auteur de Les alpinistes en France. 1870-1950. Une histoire culturelle, Paris : L'Harmattan, 2000, et a dirigé L’invention de l’alpinisme. La montagne et l’affirmation de la bourgeoisie cultivée, 1786-1914, 2008. ainsi que Le Mai 68 des sportifs et des éducateurs physiques, PUR (à paraître).

Livre
9782365122993

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Fiche technique

Auteur
Defrance Jacques, El Boujjoufi Taieb, Holbian Olivier

Références spécifiques

Dans la même catégorie