Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

.

Charles de Foucauld. Homme de science

18,96 €

Assassiné le 1er décembre 1916 alors qu’une insurrection de grande ampleur avait soulevé la majeure partie des populations du Sahara et du Sahel contre l’occupant français, Charles de Foucauld a inspiré dès avant sa mort les fabricants de littérature hagiographique. Quelques procureurs leur ont fait face, et ni les uns ni les autres ne se sont beaucoup souciés des faits.

Cet homme dont l’œuvre linguistique est utilisée aujourd’hui encore par tous les spécialistes aura été une figure majeure des études berbères.

C’est à cet aspect de la vie de Foucauld que le présent ouvrage s’intéresse. Les auteurs entendent souligner que l’apport scientifique de l’homme n’est en rien caduc, au point qu’on doit déplorer qu’il soit à ce point ignoré, ou minimisé par toutes les biographies qui paraissent encore.

L’étude historique du « cas » Foucauld doit se poursuivre, et le présent ouvrage veut être une contribution à cette tâche. En historiens que nous essayons d’être, notre rôle n’est pas de déboulonner des statues, ni, du reste, d’en édifier. Et l’image parfois floue que nous avons essayé de recomposer n’est ni tout à fait noire, ni tout à fait blanche.

 

 

Quantité

facebook twitter flickr flickr

Table des matières

Contributeurs

Introduction

I. Le voyage au Maroc

Le voyage de Charles de Foucauld au Maroc (1883-1884) : une expérience fondatrice

Foucauld et Mardochée en reconnaissance au Maroc

Le désert vu par Charles de Foucauld Un dessinateur d’une grande finesse

II. Charles de Foucauld dans l'Ahaggar

Foucauld et la société des Touaregs Kel-Ahaggar

L’Assekrem et la station météorologique du Père de Foucauld

Le voyage de Foucauld et Ouksem en France (1913), par Paul Pandolfi

Charles de Foucauld et Paul Embarek, esclave, servant, serviteur  (1902-1916), par Jean-Louis Marçot

Foucauld vu par Meynier (1914), par  Paul Pandolfi

III. L'oeuvre scientifique

Charles de Foucauld linguiste ou le savant malgré lui, par Antoine Chatelard

Sur les Poésies touarègues de Charles de Foucauld, par Dominique Casajus

La présence des travaux de Charles de Foucauld dans la recherche actuelle, par Dominique Casajus

IV. Actualité de Foucauld

Charles de Foucauld (1858-1916) peut-il être un lieu de mémoire de la nation algérienne ?, par Emmanuel Alcaraz

Charles de Foucauld a-t-il été un pionnier du dialogue islamo-chrétien? par Dominique Casajus

Bibliographie 

Assassiné le 1er décembre 1916 alors qu’une insurrection de grande ampleur avait soulevé la majeure partie des populations du Sahara et du Sahel contre l’occupant français, Charles de Foucauld a inspiré dès avant sa mort les fabricants de littérature hagiographique. Quelques procureurs leur ont fait face, et ni les uns ni les autres ne se sont beaucoup souciés des faits.

L’ermite de Tamanrasset avait pourtant suscité quelques authentiques travaux d’historiens, qui depuis deux ou trois décennies ont répandu de lui une image plus humaine que l’icône assez plate accréditée jusque-là par les tâcherons de l’hagiographie, plus complexe que la caricature griffonnée par les procureurs. De portées et d’inspirations très diverses, tous ces travaux s’accordent au moins à reconnaître que, quels que soient par ailleurs ses titres à l’admiration et même à la ferveur, quelles que soient également les réserves qu’il puisse susciter aujourd’hui, cet homme dont l’œuvre linguistique est utilisée aujourd’hui encore par tous les spécialistes aura été une figure majeure des études berbères.

C’est à cet aspect de la vie de Foucauld que le présent ouvrage s’intéresse. les auteurs n’ignorent pas les ambiguïtés du personnage ni son adhésion à des idéaux aujourd’hui caducs. Mais ils entendent souligner que l’apport scientifique de l’homme n’est en rien caduc, au point qu’on doit déplorer qu’il soit à ce point ignoré, ou minimisé par toutes les biographies qui paraissent encore.

L’étude historique du « cas » Foucauld doit se poursuivre, et le présent ouvrage veut être une contribution à cette tâche. En historiens que nous essayons d’être, notre rôle n’est pas de déboulonner des statues, ni, du reste, d’en édifier. Et l’image parfois floue que nous avons essayé de recomposer n’est ni tout à fait noire, ni tout à fait blanche.

 

 

Livre
9782365123662

Fiche technique

Nombre de pages
376
Collection
Sociétés et politiques en Méditerranée

Références spécifiques

Vous pouvez aussi vous procurer la version numérique

Assassiné le 1er décembre 1916 alors qu’une insurrection de grande ampleur avait soulevé la majeure partie des populations du Sahara et du Sahel contre l’occupant français, Charles de Foucauld a inspiré dès avant sa mort les fabricants de littérature hagiographique. Quelques procureurs leur ont fait face, et ni les uns ni les autres ne se sont beaucoup souciés des faits.

Cet homme dont l’œuvre linguistique est utilisée aujourd’hui encore par tous les spécialistes aura été une figure majeure des études berbères.

C’est à cet aspect de la vie de Foucauld que le présent ouvrage s’intéresse. Les auteurs entendent souligner que l’apport scientifique de l’homme n’est en rien caduc, au point qu’on doit déplorer qu’il soit à ce point ignoré, ou minimisé par toutes les biographies qui paraissent encore.

L’étude historique du « cas » Foucauld doit se poursuivre, et le présent ouvrage veut être une contribution à cette tâche. En historiens que nous essayons d’être, notre rôle n’est pas de déboulonner des statues, ni, du reste, d’en édifier. Et l’image parfois floue que nous avons essayé de recomposer n’est ni tout à fait noire, ni tout à fait blanche.

 

 

Table des matières

Contributeurs

Introduction

I. Le voyage au Maroc

Le voyage de Charles de Foucauld au Maroc (1883-1884) : une expérience fondatrice

Foucauld et Mardochée en reconnaissance au Maroc

Le désert vu par Charles de Foucauld Un dessinateur d’une grande finesse

II. Charles de Foucauld dans l'Ahaggar

Foucauld et la société des Touaregs Kel-Ahaggar

L’Assekrem et la station météorologique du Père de Foucauld

Le voyage de Foucauld et Ouksem en France (1913), par Paul Pandolfi

Charles de Foucauld et Paul Embarek, esclave, servant, serviteur  (1902-1916), par Jean-Louis Marçot

Foucauld vu par Meynier (1914), par  Paul Pandolfi

III. L'oeuvre scientifique

Charles de Foucauld linguiste ou le savant malgré lui, par Antoine Chatelard

Sur les Poésies touarègues de Charles de Foucauld, par Dominique Casajus

La présence des travaux de Charles de Foucauld dans la recherche actuelle, par Dominique Casajus

IV. Actualité de Foucauld

Charles de Foucauld (1858-1916) peut-il être un lieu de mémoire de la nation algérienne ?, par Emmanuel Alcaraz

Charles de Foucauld a-t-il été un pionnier du dialogue islamo-chrétien? par Dominique Casajus

Bibliographie 

Assassiné le 1er décembre 1916 alors qu’une insurrection de grande ampleur avait soulevé la majeure partie des populations du Sahara et du Sahel contre l’occupant français, Charles de Foucauld a inspiré dès avant sa mort les fabricants de littérature hagiographique. Quelques procureurs leur ont fait face, et ni les uns ni les autres ne se sont beaucoup souciés des faits.

L’ermite de Tamanrasset avait pourtant suscité quelques authentiques travaux d’historiens, qui depuis deux ou trois décennies ont répandu de lui une image plus humaine que l’icône assez plate accréditée jusque-là par les tâcherons de l’hagiographie, plus complexe que la caricature griffonnée par les procureurs. De portées et d’inspirations très diverses, tous ces travaux s’accordent au moins à reconnaître que, quels que soient par ailleurs ses titres à l’admiration et même à la ferveur, quelles que soient également les réserves qu’il puisse susciter aujourd’hui, cet homme dont l’œuvre linguistique est utilisée aujourd’hui encore par tous les spécialistes aura été une figure majeure des études berbères.

C’est à cet aspect de la vie de Foucauld que le présent ouvrage s’intéresse. les auteurs n’ignorent pas les ambiguïtés du personnage ni son adhésion à des idéaux aujourd’hui caducs. Mais ils entendent souligner que l’apport scientifique de l’homme n’est en rien caduc, au point qu’on doit déplorer qu’il soit à ce point ignoré, ou minimisé par toutes les biographies qui paraissent encore.

L’étude historique du « cas » Foucauld doit se poursuivre, et le présent ouvrage veut être une contribution à cette tâche. En historiens que nous essayons d’être, notre rôle n’est pas de déboulonner des statues, ni, du reste, d’en édifier. Et l’image parfois floue que nous avons essayé de recomposer n’est ni tout à fait noire, ni tout à fait blanche.

 

 

16,11 €
16,11 €

Dans la même catégorie