Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

.

Talcott Parsons. Contre-enquêtes

18,96 €

Talcott Parsons n’occupe plus guère de place dans les débats sociologiques contemporains, en particulier francophones. Il a pourtant exercé une influence profonde et durable sur la discipline - par ses propres travaux et au travers des auteurs pour lesquels il a compté, de Robert K. Merton à Niklas Luhmann et Jürgen Habermas en passant par Erving Goffman, Harold
Garfinkel, Clifford Geertz. Renée C. Fox ou encore Robert N. Bellah. Ce livre propose un regard contemporain sur certains aspects de l’œuvre de Parsons : son rapport à l’anthropologie sociale, et en particulier au travail de Ralph Linton, durant les années 1930-1940 ; l’usage qu’il a fait de la psychanalyse, qui lui a attiré de virulentes critiques. Sur ces deux fronts, l’ouvrage vise à restituer leur intelligibilité aux positions de Parsons tout en rendant compte des controverses et confusions qu’elles ont suscitées.

Ce livre sera disponible sur ce site en janvier 2024. La version numérique peut être achetée dès maintenant

Quantité

flickr flickr

Pierre-Nicolas Oberhauser est sociologue, titulaire d’un doctorat en sciences sociales de l’Université de Lausanne. Il est actuellement chargé de recherche à la Haute École de Santé du canton de Vaud (HESAV). Il est aussi chercheur associé à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne et au Centre de recherche médecine. sciences, santé, santé mentale, société (CNRS/INSERM/EHESS/Université Paris-Cité).

Livres
9782365124065

Fiche technique

Nombre de pages
296
Auteur
Pierre-Nicolas Oberhauser
Collection
Sociologie historique

Références spécifiques

Sommaire

Un retour à Parsons ?

Préambule. The Structure of Social Action et le schème
« moyens-fins »

Anthropologie et démocratie

Introduction

Parsons et Linton, premiers éléments

Les « catégories d’âge et de sexe »

Le modèle parsonien : « acteur » et « situation »

« Schèmes », « rôles », « statuts »

De Linton à l’anthropologie sociale

Radcliffe-Brown et la « structure sociale »

Parsons : Radcliffe-Brown ou Malinowski ?

De l’anthropologie à la sociologie

Ordre social et fragilité des sociétés démocratiques

Les professions libérales et la démocratie

Les « variables des schèmes normatifs »

« Déviance » et menace totalitaire

Conclusion

Intermède. Politique(s) des sciences sociales

Psychanalyse et socialisation

Introduction

Derrière la sociologie, la psychanalyse : d’Adorno et Marcuse à Wrong

La Théorie critique en lutte autour de l’héritage freudien

Marcuse et l’« émasculation » de la psychanalyse

L’héritage d’une controverse

Parsons et la psychanalyse : entre sociologie et psychologie,
la relation

La psychanalyse au service de la sociologie

Le développement de l’enfant et la socialisation

Retour à Wrong : la critique et ses fondements

De Parsons à Axel Honneth : inquiétante étrangeté

Variations sur un thème familier

L’« angoisse », entre « régression » et reconnaissance

Honneth et Parsons : quelques parallèles

Conclusion

Parsons, au présent et au futur

Par Thierry de Fages (Blog de Phaco)

http://www.blogdephaco.blogspot.com/

Vous pouvez aussi vous procurer la version numérique

Talcott Parsons n’occupe plus guère de place dans les débats sociologiques contemporains, en particulier francophones. Il a pourtant exercé une influence profonde et durable sur la discipline - par ses propres travaux et au travers des auteurs pour lesquels il a compté, de Robert K. Merton à Niklas Luhmann et Jürgen Habermas en passant par Erving Goffman, Harold
Garfinkel, Clifford Geertz. Renée C. Fox ou encore Robert N. Bellah. Ce livre propose un regard contemporain sur certains aspects de l’œuvre de Parsons : son rapport à l’anthropologie sociale, et en particulier au travail de Ralph Linton, durant les années 1930-1940 ; l’usage qu’il a fait de la psychanalyse, qui lui a attiré de virulentes critiques. Sur ces deux fronts, l’ouvrage vise à restituer leur intelligibilité aux positions de Parsons tout en rendant compte des controverses et confusions qu’elles ont suscitées.


Pierre-Nicolas Oberhauser est sociologue, titulaire d’un doctorat en sciences sociales de l’Université de Lausanne. Il est actuellement chargé de recherche à la Haute École de Santé du canton de Vaud (HESAV). Il est aussi chercheur associé à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne et au Centre de recherche médecine. sciences, santé, santé mentale, société (CNRS/INSERM/EHESS/Université Paris-Cité).

15,17 €
15,17 €

Dans la même catégorie