Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

.

Savoir et Agir. Chroniques de conjoncture (2007-2020)

17,06 €

En juin 2007, la France s’engage sur la voie d’une nouvelle « révolution libérale » sous l’égide de Nicolas Sarkozy. L’Europe ambitionne alors de devenir rapidement « l’économie la plus dynamique et la plus compétitive du monde ».

L’auteur, à travers ses éditoriaux de la revue Savoir/Agir, a tenu la chronique des conjonctures économiques et politiques qui ont caractérisé au fil des jours cette période de bouleversements, dont il propose une lecture à la fois sociologique et engagée.

Frédéric Lebaron est professeur de sociologie à l’École normale supérieure Paris-Saclay (université Paris-Saclay). Il co-anime la revue Savoir/Agir depuis 2007. Il a été président de l’Association française de sociologie entre 2015 et 2017. 

Quantité

Table des matières

Introduction

2007 : l’ avènement du sarkozysme en France

1. Pour un intellectuel collectif autonome international (juillet 2007)

2. Jusqu’ à quand ? (novembre 2007)

2008 : de la libération de la croissance à la crise financière mondiale

3. Le retour des revendications salariales (­février 2008)

4. Trois questions pour la « gauche » (mai 2008)

5. Le projet néo-libéral en crise ? (juillet 2008)

6. Changements systémiques (octobre 2008)

2009 : Le monde en crise, vers une alternative au néolibéralisme ?

7. Vers une nouvelle force politique ? (février 2009)

8. Vers une société de défiance (mai 2009)

9. Un conte moral (août 2009)

10. Retour à la normale ? (novembre 2009)

11. Vers l’ émergence d’ une alternative globale ? (février 2010)

12. Vers un mouvement social européen ? (mai 2010)

13. Vous avez dit « populisme » ? (juillet 2010)

14. L’  « après-crise » ou les habits neufs du néo-libéralisme (novembre 2010)

2011 : le temps des révolutions ?

15. Jusqu’ où ira la vague révolutionnaire de 2011 ?

16. Fin d’ un monde ? (juin 2011)

17. Austérité perpétuelle ? (juillet 2011)

18. Bientôt l’ heure des choix ? (septembre 2011)

2012 : fin du sarkozysme et déception du ­hollandisme

19. La fin de la démocratie européenne ? (décembre 2011)

20. Le triple échec du candidat de la finance et des marchés (mai 2012)

21. Le nouvel espace politique européen (juillet 2012)

22. Dogmatiques et pragmatiques dans la révolution néolibérale européenne : un conflit central (octobre 2012)

2013. Renaissance des passions françaises et austérité confirmée

23. La droite française, l’ Europe et l’  « effet phobie » (février 2013)

24. Vers la déflation ? (mai 2013)

25. Est-ce le « retour de la confiance » ? (juillet 2013)

Indicateur de climat des affaires France

26. Quel projet démocratique ? (novembre 2013)

2014 : l’ Europe en panne

27. Quand le gardien du temple devient le sauveur des marchés (2014)

28. En avant vers l’ abîme ? (mai 2014)

29. Vers une instabilité structurelle de l’ ordre mondial ?

Menace de l’ État islamique

Le conflit israélo-palestinien, carburant de la radicalisation

30. Réformes structurelles (novembre 2014)

2015 : la tragédie grecque

31. Europe : vers des irruptions démocratiques ? (­février 2015)

32. Troubles dans l’ ordre néolibéral (mai 2015)

33. Vers le « retour des intellectuels » ? (octobre 2015)

34. À l’ heure de la géopolitisation (décembre 2015)

2016 : enfin une reprise économique générale ?

35. Risques politiques (mars 2016)

36. Maintien de l’ ordre (mai 2016)

37. Chocs (juillet 2016)

38. La force des idées zombies (novembre 2016)

2017 : la crise politique française, indice d’ un processus de déstabilisation globale

39. Une affaire d’ ethos : le cas Fillon et la crise du néolibéralisme (Mars 2017)

40. Le changement dans la continuité (juillet 2017)

41. Europe : refonte ou renforcement des politiques d’ austérité concurrentielle ? (septembre 2017)

42. Pour la science : raison et démocratie face aux pouvoirs économiques et politiques (décembre 2017)

2018 : la fin du libre-échange ?

43. Le mythe de la compétitivité et le déclin de l’ Occident (mars 2018)

44. Macronisme et trumpisme, deux idéologies ­parentes ? (mai 2018)

45. Déstabilisations (juillet 2018)

46. « Sortie de crise » (décembre 2018)

2019 : le changement climatique au centre de l’ agenda global

47. Quelle dynamique des classes sociales à l’ échelle mondiale ? (février 2019)

48. Capitalisme français : le début de la fin ? (juillet 2019)

49. Pour un changement de paradigme (­septembre 2019)

50. Pour une conception égalitaire et coopérative de l’ enseignement supérieur et de la recherche (­décembre 2019)

Pour un nouvel ordre écologique, social et économique

2020 : Le changement global s’ accélère sur fond de pandémie

En juin 2007, la France s’engage sur la voie d’une nouvelle « révolution libérale » sous l’égide de Nicolas Sarkozy. L’Europe ambitionne alors de devenir rapidement « l’économie la plus dynamique et la plus compétitive du monde ».

C’était compter sans la crise financière mondiale qui a ébranlé les croyances dominantes sur l’efficience des marchés, la supériorité des États-Unis et le caractère protecteur de la zone euro. Dès 2010, celle-ci est plongée dans les affres du désendettement public et de l’austérité budgétaire, qui prennent une forme aiguë en Grèce. Les États-Unis voient leur hégémonie de plus en plus fortement contestée, jusqu’à devenir, à partir de 2016 et l’élection de Donald Trump, un foyer central de remise en cause du libre-échange et de la mondialisation des marchés.

La période 2007-2020 est marquée par l’ascension régulière de la Chine au statut de puissance de premier plan, par les « révolutions arabes » et la montée du terrorisme islamiste. Elle est traversée par des changements profonds dans l’ordre social de nombreux pays : la remise en cause de la domination masculine et des discriminations subies par divers groupes marginaux s’y accompagne d’une montée du racisme, des idéologies d’extrême-droite et des discours réactionnaires. L’enjeu écologique devient simultanément le problème public central de notre temps.

L’auteur, à travers ses éditoriaux de la revue Savoir/Agir, a tenu la chronique des conjonctures économiques et politiques qui ont caractérisé au fil des jours cette période de bouleversements, dont il propose une lecture à la fois sociologique et engagée.

Frédéric Lebaron est professeur de sociologie à l’École normale supérieure Paris-Saclay (université Paris-Saclay). Il co-anime la revue Savoir/Agir depuis 2007. Il a été président de l’Association française de sociologie entre 2015 et 2017. 

Livre
982365122559

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Fiche technique

Nombre de pages
338
Auteur
Lebaron Frédéric

Références spécifiques

Dans la même catégorie