Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

.

Les petits soldats du néolibéralisme

14,22 €

Avec le néolibéralisme, nous sommes gouvernés par des générations dorées qui prennent les commandes de l’appareil d’État, des institutions intellectuelles et des grandes entreprises. Ces leaders viennent d’un même vivier urbain. Économiquement favorisés, ils sont largement parisiens et issus des mêmes grandes écoles. Faut-il s’étonner qu’ils aient du mal à saisir la vie ouvrière, la précarité et le problème des sans-logis, le mouvement des Gilets jaunes, la situation du Covid à Marseille, les conditions des aides-soignantes, infirmières et étudiants précaires, le parcours des immigrés et, de façon plus générale, le mode de survie de tous ceux qui « tirent » pour boucler les fins de mois ?

Relecture de La Servitude volontaire de La ­Boétie, ce livre s’interroge : pourquoi laissons-nous une minorité, cette noblesse d’État dont parle Pierre Bourdieu, tenir les rênes jusqu’à nous soumettre et réprimer si nous réclamons plus d’égalité ?

Quantité

Table des matières

I. PRÉAMBULE 7

1. Une approche anthropologique 15

II. LA RICHESSE SANS PRIX, LA MISÈRE SANS NOM 29

2. Lire ou relire La Boétie 31

3. Ces générations dorées qui nous gouvernent 35

4. Sociologiser La Boétie 37

5. Le néolibéralisme en tant que système culturel 53

6. La loi des subsistants : les héros, les traîtres, et les autres 60

III. AUX LARMES CITOYENS ! 67

7. Le grand saccage 67

8. L’humain sans perspective 71

9. L’oppression de l’entreprise 76

10. La vérité par l’ argent 85

11. Les appâts de la servitude 89

IV. LES TABASSAGES ORDINAIRES 101

12. Les brutalités d’État 103

13. La violence légitimée 109

14. La puissance des dispositifs d’État 122

15. Les appareils répressifs 128

16. L’ordre pour les uns est le désordre pour les autres 133

17. Que faire face à la violence d’État ? 139

18. Le réalisme de la non-violence 150

VI. LES SERVICES DE MAINTENANCE : LE CHŒUR DES PETITS SOLDATS 157

19. Les fonctions de maintenance 158

20. Une bureaucratie généralisée 161

21. Les seigneuries des micropouvoirs 165

22. Les citoyens-bestiaux et la pensée en batterie 169

BIBLIOGRAPHIE 177Avec le néolibéralisme, nous sommes gouvernés par des générations dorées qui prennent les commandes de l’appareil d’État, des institutions intellectuelles et des grandes entreprises. Ces leaders viennent d’un même vivier urbain. Économiquement favorisés, ils sont largement parisiens et issus des mêmes grandes écoles. Faut-il s’étonner qu’ils aient du mal à saisir la vie ouvrière, la précarité et le problème des sans-logis, le mouvement des Gilets jaunes, la situation du Covid à Marseille, les conditions des aides-soignantes, infirmières et étudiants précaires, le parcours des immigrés et, de façon plus générale, le mode de survie de tous ceux qui « tirent » pour boucler les fins de mois ?

Relecture de La Servitude volontaire de La ­Boétie, ce livre s’interroge : pourquoi laissons-nous une minorité, cette noblesse d’État dont parle Pierre Bourdieu, tenir les rênes jusqu’à nous soumettre et réprimer si nous réclamons plus d’égalité ?

Livre
9782365123013

Fiche technique

Nombre de pages
180
Auteur
Gaboriau Patrick
Collection
Hors collection

Références spécifiques

Vous pouvez aussi vous procurer la version numérique

Avec le néolibéralisme, nous sommes gouvernés par des générations dorées qui prennent les commandes de l’appareil d’État, des institutions intellectuelles et des grandes entreprises. Ces leaders viennent d’un même vivier urbain. Économiquement favorisés, ils sont largement parisiens et issus des mêmes grandes écoles. Faut-il s’étonner qu’ils aient du mal à saisir la vie ouvrière, la précarité et le problème des sans-logis, le mouvement des Gilets jaunes, la situation du Covid à Marseille, les conditions des aides-soignantes, infirmières et étudiants précaires, le parcours des immigrés et, de façon plus générale, le mode de survie de tous ceux qui « tirent » pour boucler les fins de mois ?

Relecture de La Servitude volontaire de La ­Boétie, ce livre s’interroge : pourquoi laissons-nous une minorité, cette noblesse d’État dont parle Pierre Bourdieu, tenir les rênes jusqu’à nous soumettre et réprimer si nous réclamons plus d’égalité ?

Tables des matières

I. PRÉAMBULE 7

1. Une approche anthropologique 15

II. LA RICHESSE SANS PRIX, LA MISÈRE SANS NOM 29

2. Lire ou relire La Boétie 31

3. Ces générations dorées qui nous gouvernent 35

4. Sociologiser La Boétie 37

5. Le néolibéralisme en tant que système culturel 53

6. La loi des subsistants : les héros, les traîtres, et les autres 60

III. AUX LARMES CITOYENS ! 67

7. Le grand saccage 67

8. L’humain sans perspective 71

9. L’oppression de l’entreprise 76

10. La vérité par l’ argent 85

11. Les appâts de la servitude 89

IV. LES TABASSAGES ORDINAIRES 101

12. Les brutalités d’État 103

13. La violence légitimée 109

14. La puissance des dispositifs d’État 122

15. Les appareils répressifs 128

16. L’ordre pour les uns est le désordre pour les autres 133

17. Que faire face à la violence d’État ? 139

18. Le réalisme de la non-violence 150

VI. LES SERVICES DE MAINTENANCE : LE CHŒUR DES PETITS SOLDATS 157

19. Les fonctions de maintenance 158

20. Une bureaucratie généralisée 161

21. Les seigneuries des micropouvoirs 165

22. Les citoyens-bestiaux et la pensée en batterie 169

BIBLIOGRAPHIE 177Avec le néolibéralisme, nous sommes gouvernés par des générations dorées qui prennent les commandes de l’appareil d’État, des institutions intellectuelles et des grandes entreprises. Ces leaders viennent d’un même vivier urbain. Économiquement favorisés, ils sont largement parisiens et issus des mêmes grandes écoles. Faut-il s’étonner qu’ils aient du mal à saisir la vie ouvrière, la précarité et le problème des sans-logis, le mouvement des Gilets jaunes, la situation du Covid à Marseille, les conditions des aides-soignantes, infirmières et étudiants précaires, le parcours des immigrés et, de façon plus générale, le mode de survie de tous ceux qui « tirent » pour boucler les fins de mois ?

Relecture de La Servitude volontaire de La ­Boétie, ce livre s’interroge : pourquoi laissons-nous une minorité, cette noblesse d’État dont parle Pierre Bourdieu, tenir les rênes jusqu’à nous soumettre et réprimer si nous réclamons plus d’égalité ?

11,37 €
11,37 €

Dans la même catégorie